Wilfried Woivré & .Net

Administrer, et modifier son site sur Wordpress

JUIN17

On a vu dans un article précédent, comment déployer Wordpress sur Azure en quelques clics, et très peu de temps, si vous ne savez toujours pas comment faire, voici un peu de lecture

 

Commençons déjà par nous rendre sur le nouveau portail Windows Azure, puis dans la partie Web Sites, choisissez votre site fraichement déployé. On peut donc voir ci dessous, le tableau de bord de notre application.

 

image

 

Ce tableau de bord, nous permet donc de rapidement visualiser les ressources utilisées par son site internet au niveau de notre instance. Ici par exemple on voit que mon Wordpress ne prend que 13,20Mb de place sur les 1024 qui me sont attribués.

 

Il est possible de voir aussi les différentes informations de monitoring récupérés sur notre site, comme par exemple le temps CPU, il est possible de configurer les données affichées dans ce graphique dans l’onglet Monitor, il est possible de rajouter des compteurs sur les différents types d’erreurs http, ou les requêtes effectuées avec succès sur notre site.

 

La partie de configuration nous permet de configurer les différents frameworks installés comme la version de .Net disponibles, et si PHP est activé. Il est possible de gérer aussi l’activation des logs, et on peut gérer les différentes clés de configuration associé au site.

 

Maintenant la partie qui me semble le plus intéressant, c’est la partie liée à la montée en charge de votre site :

 

image

 

En effet, c’est via cette interface qu’il est possible de soit utilisé des instances réservés ou des instances partagées, en gros c’est hébergement dédié ou mutualisé ! Il est d’ailleurs possible de mettre jusqu’à 3 instances de votre site en mode partagé.

Le dernier onglet quand à lui nous permet de voir les ressources liées à notre instance, donc ici notre base de données mysql.

 

Maintenant qu’on a vu ce qu’apporte le portail dans le management de notre site internet, il faut savoir qu’il est aussi possible de modifier notre site via WebMatrix, il suffit pour cela de cliquer sur le bouton WebMatrix dans le menu en bas du tableau de bord. Cela aura pour effet de configurer automatiquement votre WebMatrix afin qu’on puisse éditer simplement notre site.  Il installe par ailleurs une copie locale de notre environnement (mysql …) afin d’effectuer des tests sur notre machine.

 

image

Il est possible par la suite de modifier, le contenu du site, par exemple le thème en y ajoutant du code personnel, comme si dessus au dessus de chaque article :

image

Après avoir validé que vos modifications marchent en local, vous pourrez, effectuer une publication de votre site. Et comme on peut le voir ci dessous, il est possible de faire un package différentiel, et de ne pas redéployer l’intégralité du site à chaque fois

image

 

Dernière bonne nouvelle, la publication est aussi rapide que le déploiement du site, à condition que vous aillez une connexion supérieure à 56K !

Remonter

Déployer Wordpress sur Azure en 3 clics et un café !

JUIN11

Suite à toutes les nouveautés de la plateforme Windows Azure sortie en ce début juin, il y en a une que j’apprécie tout particulièrement, c’est la partie Web Sites, que vous pouvez retrouver sur le tout nouveau portail Azure : http://manage.windowsazure.com

On remarquera au passage, que Silverlight a disparu, et que ça y est vous pouvez y accéder sans à avoir à installer Silverlight !

image

 

Bon et sinon, à quoi ça sert, avant le 7 juin, quand je voulais faire un site web, je créais un nouveau rôle Azure, et c’est parti pour de l’ASP.Net, ou tout autre langage supporté par Windows Azure ! Alors certes c’était pratique on avait la main sur tout ce qui se passait, mais si on voulait installer Wordpress, par exemple, on avait en gros cela à faire : http://www.siteduzero.com/tutoriel-3-519694-deployer-wordpress-sur-windows-azure.html (si le tutoriel n’est pas mis à jour)

  • Création du serveur SQL Azure
  • Création de la base de données SQL Azure
  • Création du compte de stockage
  • Téléchargement  & configuration de Windows Azure Companion
  • Déploiement sur Azure
  • Installation de Wordpress
  • Configuration de Wordpress

 

Bon ce n’était pas les 12 travaux d’Astérix, mais en gros le blog n’était pas en ligne avant une petite demi journée, si on n’a rien oublié !

Bref, maintenant c’es fini, il suffit d’aller dans la partie Web Site, faire New > From Gallery et choisir Wordpress, ou autre chose, la galerie contient aussi Drupal, Orchad

image

 

Il vous suffit ensuite de donner un nom à votre blog, définir dans quel datacenter, vous voulez l’héberger, et utiliser une base de données MySQL existante ou en créer une nouvelle.

 

image

 

Ensuite, configuration du MySQL, soit lui donner un joli nom, et dire ou on le déploie

 

image

 

Alors là il vous suffit de prendre un café, je vous conseille un expresso, que vous avez préparer à l’avance, car ça déploie le tout en 1 à 2 minutes, qui a dit que déployer Wordpress sur Azure ça prenait 1/2 journée !

 

Et voilà, vous avez dorénavant un joli site Wordpress sur Azure, avec une interface d’administration, et un blog par la suite !

image

 

Bref, pour ma part j’avais un Wordpress chez Ikoula avant la refonte de mon blog en .Net, et vous mettez autant de temps à créer votre blog, sauf que derrière vous avez la puissance du Cloud !

Nous verrons dans un autre article, comment le nouveau portail nous permet de gérer nos instances déployés en tant que Web Sites.

Remonter

Utiliser TFS Preview avec Visual Studio 2010

OCTO8

Si vous avez la chance d’avoir accès à TFS Preview sur Azure, vous avez sûrement du vouloir l’essayer avec autre chose que Visual Studio 11 Developer Preview, par exemple Visual Studio 2010.

Or lorsque vous voulez rajouter la liaison à votre TFS dans Visual Studio, vous avez cette jolie erreur

image

 

En effet, il vous faut appliquer un KB afin que votre Visual Studio puisse se connecter à un TFS Preview sur Azure, la raison est je pense l’ouverture de la popup pour les informations de connexion.

Voici le lien de la KB : KB2581206 Notez qu’il vous faudra le SP1 de Visual Studio d’installé.

Remonter

Utiliser RIA Services & le Table Storage d’Azure

MAI29

Lors d’un Azure Camp organisé par ZeCloud, j’ai montré comment exposer le Table Storage de Windows Azure via un WCF Data Services, cela nous permettait d’avoir une exposition de nos données via OData. Vous pouvez retrouver la démonstration sur le codeplex de ZeCloud, et me demander plus d’infos au prochain Azure Camp

 

Dans la même idée, je me suis aperçu que la dernière version de RIA Services proposait quelque chose du même genre, via son toolkit, on va donc voir comment le mettre en place !

 

Commençons déjà par créer un projet de type Cloud, ainsi qu’une application Silverlight avec un site web et WCF RIA Services. Il nous faut ensuite ajouter les références, par NuGet c’est plus facile

image

 

 

Maintenant, il nous faut créer notre Model, pour cela, on va prendre un cas très simple :

 

public class Person : TableEntity
{
    public int Id { get; set; }
    public string FirstName { get; set; }
    public string LastName { get; set; }

    /// <summary>
    /// The property is set to be mentioned explicitly in the DataForm ...
    /// ONLY FOR THE DEMO
    /// </summary>
    public string MyPartitionKey
    {
        get
        {
            return base.PartitionKey;
        }
        set
        {
            base.PartitionKey = value;
        }
    }
}

On peut voir déjà quelques différences, premièrement on n’hérite pas de TableStorageEntity, mais de TableEntity qui hérite lui même de TableServiceEntity, et la deuxième c’est que pour le cas de la démo, j’ai voulu tester plusieurs PartitionKey, j’ai donc réexposé via une autre propriété celle ci afin qu’elle apparaisse dans mon DataForm Silverlight.

 

Maintenant, voyons notre contexte de données pour notre Table Storage

public class AzureServiceContext : TableEntityContext
{      
    public AzureServiceContext() : 
        base(RoleEnvironment
            .GetConfigurationSettingValue("Microsoft.WindowsAzure.Plugins.Diagnostics.ConnectionString"))
    {
    }

    public TableEntitySet<Person> People
    {
        get { return base.GetEntitySet<Person>(); }
    }
}

 

Donc de même ici, on peut voir quelques différences, déjà au niveau de l’héritage, ici on hérite de TableEntityContext qui hérite lui même de TableServiceEntity.

De plus, on peut voir que l’on ne gère pas non plus la création des tables dans le Table Storage, vu que le toolkit de RIA Services s’en occupe pour nous.

Il ne vous reste plus qu’à créer votre Domain Service de façon classique, il faut juste renseigner aucun contexte.

image

 

Maintenant, implémentons notre DomainService

[EnableClientAccess()]
public class TSDomainService : TableDomainService<AzureServiceContext>
{

    protected override string PartitionKey
    {
        get
        {
            return null;
        }
    }

    public IQueryable<Person> GetPeople()
    {
        return EntityContext.People;
    }

    public void AddPerson(Person person)
    {
        EntityContext.People.Add(person);
    }

    public void DeletePerson(Person person)
    {
        EntityContext.People.Delete(person);
    }

    public void UpdatePerson(Person person)
    {
        EntityContext.People.Update(person);
    }
}

On a dorénavant la possibilité de faire un TableDomainService pour englober notre contexte Azure, de même les méthodes standards de CRUD sont facilitées.

Voyons maintenant la PartitionKey, par défaut  le toolkit met la PartitionKey à la valeur du nom du Domain Service, pour éviter qu’elle soit définit ainsi, il suffit de surcharger la PartitionKey, cependant cela veut dire qu’il vous faudra la spécifier à chaque fois, ce qui est mieux si vous voulez une bonne structure de donnée dans votre Table Storage

 

Et voilà le résultat dans un DataForm Silverlight

image

 

Vous pouvez retrouver les sources de la solution ici

Remonter

ZeCloud : Prochain Azure Camp le 22 novembre

NOVE5

ZeCloud, ça continue ! Après le dernier Azure Camp chez Microsoft, on remet ça même endroit, même planning ou presque  !

Donc si vous avez loupé les nombreuses annonces de la PDC, ou que vous vouliez simplement découvrir Azure, ou même continuer à travailler sur cette technologie, les Azure Camp sont fait pour vous !

 

L’Azure Camp aura lieu de 15h à 18h ( et au delà pour ceux qui veulent)
Thomas Conté Architecte Evangéliste sur la plateforme Windows Azure sera présent.

 

Le planning est donc le suivant :

15h : Conférence d’introduction: Présentation des nouveautés de la plateforme Azure

15h30 : Brainstorming entre les participants pour décider des projets.

16h à 18h : Coding Party : A la fin, le but est d’avoir un début d’application (ou une appli complète) qui compile et dont on peut faire une démo.

Après 18h: Ce sera l’occasion d’échanger entre les participants, autour de boissons fraiches.

Donc ne manquez pas cet Azure Camp ce sera  l’occasion de démarrer de nouveaux projets, et de partager les retours d’expériences des projets précédents. Et quelques surprises seront au rendez vous.

Un pc portable au minimum pour 2 personnes est requis avec les outils nécessaires pour développer sur Azure.

 

Pour rappel, lors de la dernière session, nous avons commencé l’application OuSuisJe que vous pouvez retrouver sur codeplex à laquelle vous pouvez participer à ce prochain Azure Camp , ou alors venir avec une nouvelle idée de projet!

 

L'adresse du Campus Microsoft :

39 quai du Président Roosevelt

92130 Issy les moulineaux France

Pour se rendre chez Microsoft c’est très simple, c’est juste à coté d’une gare de  RER, du tram et du métro, retrouvez toutes les informations pour vous y rendre sur leur site.

 

Pour s’inscrire un simple mail suffit à Azurecamp@zecloud.fr avec vos  nom et prénom, ou un message sur Twitter.

Remonter